Vous êtes ici : Accueil | |



L'aménagement du Chef-Lieu et l'idée d'un café associatif au coeur des projets 2019

La salle des fêtes était comble samedi 12 janvier pour la traditionnelle cérémonie des vœux du maire, Jean-Maurice Venturini, et du conseil municipal, en présence de la conseillère départementale du canton, d’élus de Saint-Alban-Leysse, Saint-Cassin et de l’adjoint au chef de centre des Pompiers de Chambéry.

La population, par sa présence nombreuse, montre ainsi son soutien et son attachement à son maire, à la vie de la commune, en cette période de tensions sociales que la France traverse, où le besoin de solidarité
d’échange, de partage, de paix se fait sentir.
Après avoir souhaité la bienvenue aux nouveaux habitants, l’édile a souligné « l’excellent travail » de l’ensemble des agents de la commune.
Le bilan de l’année écoulée a été dressé, il permet de souligner : - l’évolution du nombre d’enfants à l’école communales (73) - la bonne collaboration entre la municipalité et l’école - l’engagement des parents par le moyen de l’association des Amis de l’Ecole de Montagnole (AEM) dont il a salué la nouvelle équipe mise en place – la place et le rôle de l’Accueil de Loisirs Sans Hébergement (ALSH) sous la responsabilité de Marianne Blondeau, nouvelle directrice, et le partenariat avec Jacob-Bellecombette – le comité de pilotage des rythmes de l’enfant qui doit donner naissance prochainement à trois groupes de travail de réflexion et d’actions.

Au chapitre des Finances, le suivi régulier, mensuel du budget de la commune permet de constater un résultat de fonctionnement pour l’année 2018 conforme aux prévisions. Les investissements prévus ont été réalisés à l’exception du lotissement du Fenestro qui verra son achèvement fin du 1
er trimestre 2019. Le maire a souligné également la baisse des dotations de l’Etat, année après année, qui diminue les finances communales ; la Gazette du printemps donnera les explications utiles pour la compréhension des éléments financiers de l’année 2018. « 

Le Café Associatif » fait partie des projets de 2019, il est porté par une nouvelle association, « équipe dynamique » dont l’objectif est d’avoir un lieu où la population puisse se rencontrer, échanger en toute convivialité. L’idée repose sur l’engagement du plus grand nombre pour un fonctionnement citoyen et participatif. Ont été énumérées ensuite la plupart des manifestations relatives à l’animation avec un regret « peu de Montagnolais se déplacent » pour ces spectacles de qualité, « cette désaffection risque de décourager les bénévoles ». A cet effet, il a lancé un appel aux forces nouvelles pour rejoindre « cette armée des ombres ».
Ont été remerciées également l’équipe de la Bibliothèque et celle du CCAS.
Après avoir décliné l’Etat-Civil de l’année, le maire a rappelé le prochain recensement qui débutera le 16 janvier avec Danielle Haroux et Catherine Mainier, agents recenseurs. Les travaux de l’année ont été listés (vestiaires de foot, enfouissement des réseaux des Guillermins, réouverture des sentiers de randonnée des chemins du Pas et du Maupas au Puisat, le site WEB de la mairie reconfiguré).

Quant aux travaux pour 2019 : l’enfouissement des réseaux de la Donquière va démarrer le 14 janvier et la commission travaux va réfléchir quant à la réalisation d’une nouvelle tranche d’investissement des réseaux secs enterrés. Les compromis de vente pour le lotissement communal Le Fenestro pourront être signés d’ici début février. Le point d’orgue pour cette nouvelle année est la poursuite de la réflexion au sein du conseil qui est à la recherche d’une place du village.
Un groupe d’élus et d’habitants s’est réuni à plusieurs reprises : il s’agit de mettre une dernière pierre à l’aménagement d’ensemble du Chef-Lieu (notamment les terrains situés au Sud et au Nord de l’école), du tènement Usseglio et le devenir de la salle des Fêtes. A l’automne 2018, la mission de préparer le choix d’une équipe pluridisciplinaire destinée à travailler sur le devenir du Centre Bourg de la commune, a été confiée à un architecte-urbaniste de la commune.

La « Fibre avance », Orange devrait mettre en place deux armoires très prochainement et la commune devrait être reliée à la fibre au 4
ème trimestre.
Après avoir donné quelques infos sur Grand Chambéry, le maire a rappelé les actions du Collectif Montagnolais relatives aux besoins de transport en commun de la commune, en l’occurrence la pétition (qui a recueilli 500 signatures) et la réunion publique, en juin 2018, avec la Direction des Transports et Josiane Beaud (vice-présidente aux transports de Grand Chambéry). Après plusieurs réunions avec Grand Chambéry, les discussions avancent. Il informe de l’ouverture d’un cahier de doléances en mairie dans le cadre du grand débat national (qui s’appuiera sur les territoires et les mairie), appelé par le président de la République pour répondre à la colère des "gilets jaunes".

Le maire conclut en remerciant toutes celles et ceux qui composent les forces vives de la commune et plus chaleureusement tous les membres du conseil municipal « qui s’investissent avec générosité, compétence et bonne humeur pour gérer au mieux la commune, toujours avec le sens de l’intérêt général et du service public » en soulignant « c’est un vrai bonheur pour moi de travailler avec une telle équipe ».

Il souhaite pour cette année 2019 « Que l’ordre puisse jaillir du chaos actuel ; que la parole vraie l’emporte sur l’invective ; que la conciliation des contraires l’emporte sur la violence dans le respect et la dignité de l’Homme ».

La parole a été donnée ensuite à Corinne Wolff, conseillère départementale. Ses propos ont souligné, entre autres « la vraie dynamique du village », « le sens aigu du bien commun qui est celui de votre commune », et d’ajouter « sur la scène nationale, on a le sentiment que ce bien commun a été un peu malmené ces temps derniers… » avant de conclure « ce temps de grande concertation nationale qui nous est proposé, est-ce qu’il ne pourrait pas devenir un temps d’intelligence collective où nous puissions les uns et les autres contribuer à apporter des solutions constructives plutôt qu’autodestructrices, comme celles auxquelles nous pouvons assister en ce moment.
L’ancien président des Etats-Unis, le 28
èmeThomas Woodrow Wilson, disait, « je n’utilise pas uniquement tout mon cerveau mais tous ceux que je peux emprunter », alors je me dis que c’est peut-être une occasion qui nous est donnée pour cette année nouvelle de mettre à profit tous ces cerveaux que nous avons à disposition pour défendre ce bien commun qui est le nôtre ».

Merci de votre présence et de votre écoute.


 

 


Intervention de Corine Wolff – Conseillère Départementale, lors de la cérémonie des vœux le samedi 12 janvier 2019

 

La parole a été donnée à Corine Wolff qui a associé à sa présence, Gilbert Guigue, conseiller départemental, qui, par la géographie particulière du canton, était présent sur la commune d’Aiguebelette-Le-Lac.

 

 « Cette belle tradition des vœux a un double avantage, c’est l’occasion de prendre connaissance de toute la vie de votre commune, de l’action de votre conseil municipal ; et aussi par votre présence, de voir l’intérêt que vous portez à cette vie municipale, et c’est pour nous, les élus de proximité, un vrai baromètre, qui nous donne beaucoup de baume au cœur pour continuer, chacun à notre niveau, notre mission.
Je note que dans votre commune, il y a une vraie constance dans l’action, avec bien entendu des travaux récurrents (d’entretiens des bâtiments, d’enfouissement des réseaux) mais il y a aussi des dossiers beaucoup plus lourds, beaucoup plus structurants, qui demandent un vrai temps d’appropriation (c’est le cas du PLUIHD qui nous occupe tous beaucoup et c’est le cas aussi et surtout de ce très beau projet d’aménagement du Chef-Lieu pour en faire un vrai lieu de convivialité).
Bravo aussi Mesdames, Messieurs, pour cette vraie dynamique dans votre village, à la fois associative et sportive, j’y vois là aussi un très beau signe de votre vitalité. J’ai eu l’occasion d’ailleurs assez récemment d’assister par exemple au spectacle de fin d’année de l’association des Amis de l’école, un joli spectacle avec une belle qualité pédagogique ; je sais que le Comité des Fêtes organise des événements très fédérateurs, qu’également le Village Culturel essaie aussi de vous apporter des choses ; bravo à vous. L’Entente Val d’Hyères est aussi un trait d’union entre nos communes qui est très important pour chacun de nous. Je vois dans tout cela que vous avez un sens aigu de ce qu’on peut appeler ce bien commun qui est votre commune. Sur la scène nationale, on a le sentiment que ce bien commun a été un peu malmené ces temps derniers. Bien sûr, l’insatisfaction, est un peu une maladie de nos démocraties et pouvoir l’exprimer, est aussi son luxe.
Nous avons vu un malaise gronder (il est assez ancien ce malaise, on le sait bien que les problèmes durent depuis de nombreuses et de nombreuses années). Pour autant, on a vu s’accumuler ces dernières semaines je crois une somme de petites colères disparates, qui sans doute, sont le fruit de ces mesures qui paraissent parfois arbitraires, autoritaires, en tout cas déconnectées de notre vie quotidienne, qui paraissent aussi  sans doute injustes et qui ont alimenté ce fleuve de la contestation avec souvent un sentiment d’injustice et le sentiment aussi que ce sont toujours les mêmes qui contribuent au redressement du pays, même si ça n’est pas toujours justifié. Pour autant les choses se prolongent, elles prennent parfois même récemment des dérives dont la violence, nous le savons bien, n’est pas acceptable. Mais je crois que nous avons l’obligation, chacun de nous, élus mais aussi citoyens, d’être vigilants sur ces inégalités que nous pouvons croiser au détour de nos chemins. Les élus locaux, le maire, est aussi le premier vigile ; on a sans doute oublié au cours de ces derniers temps d’écouter les élus de proximité qui sont aux premières loges de ces fractures. Pour autant, vous savez que le Département prend sa part puisque c’est lui qui donne les minimas sociaux, les fonds d’aides au logement, c’est aussi lui qui essaie d’améliorer des mesures beaucoup plus personnalisées pour les personnes qui sont au bord du chemin, il essaie pour cela de renforcer ses partenariats avec les acteurs de l’emploi par exemple, il essaie aussi de renforcer la prévention contre la dépendance, il a un rôle essentiel dans la lutte contre ces fractures territoriales et dans nos communes de l’agglomération qui sont parfois perçues, à l’autre bout du canton, comme étant un peu nanties, il y a aussi des inégalités et des fragilités pour lesquelles nous devons être particulièrement vigilants.
Alors, finalement ce temps de grande concertation nationale qui nous est proposé, ne pourrait-il pas devenir un temps d’intelligence collective où nous puissions les uns et les autres contribuer à apporter des solutions constructives plutôt qu’autodestructrices, comme celles auxquelles nous pouvons assister en ce moment. L’ancien président des Etats-Unis, le 28
ème, Thomas Woodrow Wilson, disait, « je n’utilise pas uniquement tout mon cerveau mais tous ceux que je peux emprunter », alors je me dis que c’est peut-être une occasion qui nous est donnée pour cette année nouvelle de mettre à profit tous ces cerveaux que nous avons à disposition pour défendre ce bien commun qui est le nôtre.


A titre individuel, évidemment, je vous souhaite pour chacun de vous, un plein épanouissement, personnel et professionnel ».